FR / EN
Livraison & retour gratuits
0
new balance

TiNNSON et New Balance???

25/09/2019

Quel est le lien entre TiNNSON et New Balance?

J’ai créé TiNNSON. Auparavant, entre autres, j’ai dirigé New Balance en France pendant 14 ans. J’y ai travaillé pendant 23 ans. C’était mon premier job et il restera pour toujours l’expérience la plus forte, la plus riche, la plus marquante.

J’ai voulu raconter ce que nous avons vécu.

D’abord la rencontre avec le propriétaire de la marque, Jim Davis. J’avais rejoint l’entreprise 3 mois auparavant. Il avait 40 ans, simple, souriant, chaleureux, attentif. Il posait des questions et écoutait patiemment nos réponses. A la fin de la réunion, nous étions 5, il s’est tourné vers la jeune femme qui l’accompagnait, la DRH, et il lui a adressé un clin d’oeil plein de tendresse. Ce simple clin d’œil a confirmé mon instinct: mon patron était quelqu’un de bien. Quelqu’un qui méritait qu’on se défonce pour lui. Après toutes ces années j’affirme que je ne me suis pas trompé. Ils se sont mariés l’année suivante.

Je n’ai pas écrit un traité de business qui explique comment passer de 0 à 5 milliards de ventes. Je raconte le cheminement de New Balance. Ce fut un long voyage. Sans que jamais il nous soit imposé d’atteindre un objectif démesuré. Nous avancions jour après jour en tachant de nous améliorer. Je raconte l’histoire des hommes et des femmes qui étaient là. Les moments d’espoir, les moments de difficultés. Les rencontres émouvantes, les gens qui franchissent des montagnes, les égoïstes, les ambitieux, les carriéristes mais finalement les bons moments, les satisfactions et surtout le partage. J’ai dit les gens bien et les autres mais c’est injuste car nous sommes tous, sur la durée, les mêmes – avec nos bons et nos moins bons moments. Les incompréhensions, les jalousies brouillent notre jugement, nous rendent sévères quand il ne le faudrait pas. Il ne faut retenir que l’équipe, ce que nous avons accompli ensemble. Toute petite entreprise au début, un début qui a duré plus de 12 ans, nous avons subi, souffert mais nous avions la fraternité. Nous avions la foi car notre marque était belle, nous étions les seuls à le savoir mais nous le savions.

Mon objectif était de produire un récit prenant, rapide, sans ennui.

Dites-moi si j’y suis parvenu…

Vous avez aimé l'article ? Partagez le !