FR / EN
Livraison & retour gratuits
0
Soon, She Said

La meilleure musique de 2017

30/12/2017

(My) Best music of 2017

DREAM POP/SHOEGAZE

93MILLIONMILESFROMTHESUN: The Lonely Sea &The Sky

Le retour en force du shoegaze se confirme en 2017 avec ce très bel album de 93MMFTS. Catch Your Fall**** illustre le genre à merveille, la guitare ample et mélodique, la voix en retrait, aucune agressivité, c’est calme et majestueux, de la dreampop avec un son panoramique, profond et planant, comme au bon vieux temps. Falling Down Again**** explore la même veine, planant, mélodique, c’est tout simplement beau. Feeling Lost*** plus lent, plus nostalgique, tout aussi réussi. I’m Waiting**** est plus intense, plus rock aussi, la guitare géante qui occupe toute la scène, on se retrouve sur un territoire shoegaze plus traditionnel mais tout aussi efficace. Leaving The Sky*** plus simple, très agréable mais qui manque d’une forte mélodie. Movement**** est le sommet du disque, un instrumental qui vous donne l’impression d’être en sustentation, à la fois rock et immobile, superbe réussite; l’ensemble basse-batterie solide, puissant comme immobile. Remote Control** trop immobile, manque de substance. Roll On** un peu mieux. Sunlight Rising*** melodie, breaks, bien construit, good track. The Lonely Sea*** jolie mélodie, une réussite de plus. Without You Near***

Evidemment une grande unité de ton et d’atmosphère, c’est toujours doux et agréable, aucune agressivité, aucune distorsion pour heurter les oreilles mais un talent d’écriture qui évite les répétitions et maintient l’intérêt. Une belle réussite. Un paquet de bons titres.

Atmosphérique qui vous fait voyager loin, loin tout en douceur. Je rappelle les deux merveilles de leur précédent album A Million Miles Away**** et Flying****

 

Slowdive a sorti un excellent album cette année Slowdive avec plusieurs superbes titres: Slomo***, No Longer Making Time**** Sugar For The Pill****

 

SOON, SHE SAID: The First Casualty Of Love Is Innocence

Le hasard me fait découvrir Sad Smiling Girls**** une magnifique chanson shoegaze, avec une montée sublime mais pourquoi ça s’arrête au bout de 3 minutes? Ca devrait durer 10 minutes. Atmosphère, ambiance, douceur, mur de guitare tout y est! Ils ont assimilé leurs influences et maitrisent parfaitement le son. Ils sont français, de Saint-Brieuc (le vent souffle fort depuis la côte anglaise). Dazed*** Blue*** Stay*** Letters And Stamps*** Brain Fog***

La photo mise en avant: courtesy SOON, SHE SAID (Merci Julien!)

 

Planetarium (Sufjan Stevens, Nico Mulhy, Bryce Dessner, James Mcalister): Jupiter****, Venus****

superbe, atmosphérique et délicat.

 

ALDOUS HARDING Party

What If Birds***: douceur presque cotonneuse, petit piano comme étouffé, voix discrète et une mélodie ensorceleuse, c’est beau: 3, 4 étoiles? une chanson qui se déroule dans un calme magique, délicatesse, petit joyau. Imagining My Man****: saisissante dès les premières secondes, tendresse, délicatesse, intense comme la vie réelle, touchante comme une berceuse adulte, les peines et les chagrins. Blend****: ma préférée du disque, merveilleuse mélodie, douceur, presque joyeuse et optimiste, la seule un peu gaie, upbeat, atmosphère, intensité, envie d’amour  Living The Classics***: jolie mélodie, orchestration subtile. Horizon****: épuré, minimaliste, intense, implorant et toujours magnifique. Swell Does The Skull****: autre sommet du disque, un bijou de délicatesse, dépouillé, pure beauté. The World Is Looking***:   belle et tendre  Party***: douce, délicate avec des instants intenses, poignante.. I’m So Sorry**: calme et apaisée, agréable mais moins riche de mélodie. Mon disque de l’année, orchestration minimale, piano ou guitare mais une richesse mélodique rare, quel beau disque! BEST CD OF THE YEAR

 

POP

 

BRAMWELL T: Kind Of Grey

Une belle découverte que ce Canadien à la voix douce et élégante. C’est de la pop traditionnelle à base de piano, construite sur de belles mélodies riches de sentiment: Barcelona****, Real**** émotion sincère, belle comme une soirée loin de celle que tu aimes et qui est partie, tu te souviens de cette dernière danse quand tout vous souriait. Smile**** très beau titre tout en émotion avec d’abord un simple piano, encore de l’amour qui implore et de l’espoir « make me a part of your routine, make me a part of the scene… » Une grande délicatesse, juste de la pop mais qui touche.

 

 

SKYWAY MAN: Seen Comin’ From A Mighty Eye

Terre, 9999**** si beau, si touchant, une voix d’une légèreté et d’une délicatesse surnaturelles, magnifique; The Seer*** Opportunity/Visions Pt.2***

 

LANA DEL REY: Lust For Life

Toujours capable de créer une belle atmosphère veloutée bercée de nostalgie, un album consistant, une unité de ton impressionnante et une réinvention régulière. un album intéressant de bout en bout: Même les titres les moins profonds: Love**, In My Feelings**, Summer Bummer** sont agréables.When The World Was At War We Kept Dancing**** Groupie Love*** White Mustang*** Heroin**** Coachella-Woodstock In My Mind***

 

THE MAGNETIC FIELDS: 50 Song Memoir

Nous attendions, nous espérions et alors? Est-ce que Stephin Merritt a créé un nouveau chef d’oeuvre qui rejoint 69 Love Songs au panthéon de la pop mondiale? Pas tout à fait car il y a un côté voix de baryton, opératique, qui dérange par instant mais il y a de nombreux beaux moments où il rejoint son propre sommet de melody maker: ‘81: How To Play The Synthesizer*** ’94: Haven’t Got A Penny**** ’73: It Could Have Been Paradise*** ’80: London By Jetpack*** ’83: Foxx And I*** ’68: A Cat Called Dyonisus*** ’69: Judy Garland*** ’95: A Serious Mistake***

 

 

FLOTATION TOY WARNING: The Machine That Made Us

Un album d’une grande richesse à explorer tranquillement, dans la lignée du premier, varié, de la pop progressive, construite, intelligente, profonde aux ressources innombrables: The Moongoose Analogue***, King Of Foxgloves***, I Quite LIke It When He Sings***, A Season Underground***

 

FUTURE ISLANDS: The Far Field

Toujours nerveux et vif avec la voix intense et habitée de Samuel Herring: Cave**** est le titre qui rappelle le plus leur chef d’oeuvre Lighthouse****, Time On Her Side***, Ancient Water***, Ran***, Shadows*** Certes si on cherche de la variété dans un album mieux vaut se tourner vers Flotation Toy Warning mais si on aime le rock intense et mélodique…

 

MAC DEMARCO: This Old Dog

Pop ou folk élégant? Cool musique qui glisse agréablement, qui se balance sans fatiguer, une tonalité comme distraite, dégagée sans avoir l’air d’y toucher, nonchalante, légère et constamment agréable, un vrai talent de mélodiste. Parfois un peu de JJ Cale, un peu de Jack Johnson, un peu de Michael Franks. Mais finalement plus riche, plus constamment heureux et charmant. This Old Dog*** For The First time*** Dreams From Yesterday*** One Another*** Still Beating*** Moonlight On The River***

 

SHILPA RAY: Door Girl

Quelle chanteuse! Une cracheuse de feu, jamais je n’ai entendu une fille chanter (je ne dis pas gueuler pour ne pas la desservir) aussi fort (surtout Heart Full Of Dirt****) et qu’est-ce que c’est bon! Elle met ses tripes sur la table comme personne, dans les moments énergiques comme dans les tendres. Elle vous réveille, elle vous entraîne et j’espère que sa musique va la nourrir, il faut qu’une fille (sorte de Janis Joplin diabolique) comme elle ait un peu de succès sinon…. La musique est bonne, bien construite, riche et puissante, un vrai bonheur! Manhattanoid Creepazoids**** Add Value Add Time*** Shilpa Ray’s Got A Heart Full Of Dirt**** After Hours*** En concert ce doit être un régal! A découvrir.

 

 

KENDRICK LAMAR: DAMN. Il est classé partout aux US comme le meilleur album de l’année. C’est vrai qu’il est bien foutu, mélodique et pop, tendre, inspiré et grave PRIDE.*** LUST.*** DUCKWORTH*** DNA.***

 

Mon petit chouchou Electric Waves a sorti 2 jolis EP cette année: Violent Crimes et Depressed Mango avec surtout Psychiatry****, pas très joyeux mais toujours émouvant et mélodique

Décevants malgré le buzz:

EMA: Exile On The Outer Ring

The National: Sleep Well Beast

St. Vincent: Masseduction

LCD Soundsystem: American Dream

L’éxécution, le ton, l’instrumentation peuvent être originales ou innovants mais si la mélodie n’est pas là, pas assez de musique à mes oreilles.

 

Beautiful songs

Secret Shine: For You****

Black Swan Lane: How Can I Know***

The Stevenson Ranch Davidians: Holy Life****

Panda Riot: Double Dream***

A Thousand Hours: Down****

The Away Days: Dream Of How*** Making Ends Meet***

Chimney: The More You’re Holding (The More You’ve Got)***

Adam Green: Me From Far Away***

Desiree Dawson: Without Your Love***

Dispatch: Painted Yellow Lines***

Grizzly Bear: Mourning Song****

Spain: If We Kissed**** Ten Nights***

Alvvays: Not My Baby***

Beck: Up All Night*** Dreams***

Cigarettes After Sex: Sunsetz***

Batlik: Dans Le Maintenant****

Tom Rosenthal: Fenn*** Let It Out****

Charlie Fink: Someone Above My Head*** (se souvenir de 5 Years Time***** et My Broken          Heart*****)

Florist: Glowing Brightly***

John Maus: Sensitive Recollections***

Nice Legs: Three*** Mighty Three***

Nick Mulvey: Infinite Trees*** Unconditional***

Nightlands: Human Hearts***

Part Company: Babar***

Part-Time friends: Home***

Sleepy Sun: It’s Up To You***

Tristen: Glass Of Jar*** Lions***

Coppice Halifax: Quartnie***, White Nettles***,

Am Tierpark: Nightpeople***

Washed Out: Burn Out Blues***

Echo Delta: Prana Vortex***

Hord: Eleven***

Furniteur: Swimming***

Nordika: Exorcize*** Seduceme***

Maud Geffray: In Your Eyes (Feat. Flavien Berger)****

________

Je ne peux pas terminer sans mentionner If I Could Write Poetry***** des Television Personalities. Elle a été enregistrée en 1982. C’est probablement la chanson que j’ai écoutée le plus souvent en 2017 (avec Blend**** d’Aldous Harding). Sous une forme pop toute simple cette chanson évoque l’infini d’un amour parfait qui ne se réalisera jamais, la résignation à l’échec quand on veut tant, quand on rêve tellement haut et fort.. Dès les premières notes la nostalgie de l’inachevé vous déchire, la mélodie vous fait monter les larmes aux yeux. Je ne vais pas ici raconter l’histoire bouleversante de Dan Treacy mieux vaut consulter le wiki.

(https://en.wikipedia.org/wiki/Television_Personalities)

Je crois que IICWP illustre mieux qu’aucune autre de ses chansons l’aspiration de l’artiste à l’absolu de la beauté et de l’amour, un absolu qui se refuse toujours, s’éloigne et finit par vous briser.

 

Signification des notes:

*****: historique, 10 ans après toujours aussi fort

****: magnifique: intensité, émotion, mélodie qui vous emporte

***: très beau titre

**: jolie chanson, intéressante

*: banal, ne pas réécouter

Vous avez aimé l'article ? Partagez le !